Inde. L’air qui tue à New Delhi

Le niveau de pollution de l’air atteint un nouveau sommet dans la capitale indienne New Delhi et l’Association médicale du pays parle déjà d’une «urgence de santé publique».

par Alexandre Gagné

Mardi matin et encore aujourd’hui mercredi, New Delhi s’est réveillée plongée dans une purée toxique. Le brouillard de pollution est si important que la visibilité est considérablement réduite dans la ville.

Ce mardi, l’index de qualité de l’air a atteint le seuil critique de 448, soit beaucoup plus que lors du dernier épisode de pollution où l’index avait dépassé les 400 pour atteindre les 403.

Capture d’écran 2017-11-07 à 21.46.37
Index de la qualité de l’air

À la Une de la presse indienne, ce mercredi, le journal The Times of India titre en grosse lettre «Delhi, tu me tue». Le quotidien n’hésite pas à parler «d’airpocalypse» pour décrire la situation actuelle.

IMG_E0122.JPG
Via The Time of India

 

La carte de suivi de la qualité de l’air en temps réel, mise en ligne par l’université américaine de Berkeley en Californie, montre bien l’ampleur du phénomène qui touche l’Inde, mais aussi de nombreuses villes chinoises.

Capture d’écran 2017-11-07 à 21.56.23

Les autorités s’attendent à une forte augmentation de la fréquentation des hôpitaux durant cet épisode de smog qui devrait se poursuivre encore toute la semaine.

Inde. Mesures draconiennes contre la pollution

L’Inde prend les grands moyens pour tenter de réduire la pollution atmosphérique qui atteint des sommets à New Delhi, nous apprend ce mercredi The Times of India.

par Alexandre Gagné

IMG_0101
via The Times of India

Jusqu’au 15 mars prochain, il est désormais interdit d’utiliser des génératrices fonctionnant au diesel dans la capitale. Les hôpitaux, le réseau de métro et les tours de téléphonie mobile sont cependant exclus de la mesure.

Pour diminuer la circulation, les tarifs de stationnement seront haussés de 3 à 4 fois leur prix actuel. Ces nouvelles mesures s’ajoutent à d’autres déjà en place, comme l’interdiction de brûler des déchets à ciel ouvert.

New Delhi connaît des épisodes de pollution sans précédent depuis quelques années. La saison hivernale qui approche fait craindre le pire aux autorités.

Pollution en Inde
Via aqicn.org

Déjà, selon les données du site de surveillance de la pollution mondiale, aqicn.org, New Delhi affiche un niveau de qualité de l’air de 482, une situation qui représente clairement un danger pour la population.

On peut en lire d’avantage sur la situation en Inde dans ces deux reportages réalisés par Radio-Canada et L’Express en tout début d’année.