Éducation. Des ressources pour une veille efficace

Alors que le ministère de l’Éducation du Québec doit dévoiler ce printemps sa politique du numérique, la formation professionnelle des enseignants apparaît désormais comme un élément clé dans l’actualisation des pratiques éducatives. 

par Alexandre Gagné

Dans rapport publié en 2008, l’OCDE évaluait à plus de la moitié le nombre des enseignants qui manifestent le désir de participer à des activités de développement professionnel. Pour une profession qui évolue dans un monde en constant changement, ce chiffre, relativement peu élevé, a de quoi surprendre.

Capture d’écran 2018-01-27 à 11.39.32

Au Québec, le ministère de l’Éducation reconnaît depuis longtemps l’importance de la formation professionnelle de son personnel, mais les obligations en cette matière reste bien timides. Dans la majorité des milieux, cela passe par les journées pédagogiques ou des libérations pour des formations disciplinaires.

Capture d’écran 2018-01-27 à 11.39.42

Mais qu’en est-il de la formation individuelle ? Très peu encouragée, elle mériterait cependant d’être déployée à l’aide d’incitatifs comme des journées de libération où un enseignant pourrait se former, à son rythme, sur une application ou un nouvel outil. Cela est aujourd’hui assez rare et pourtant, les établissements scolaires sont tenus de permettre à leurs employés de se former par la Loi sur le développement des compétences.

Bref, en attendant des changements à cet égard, je vous propose cet outil qui regroupe différentes ressources afin de vous permettre une veille informationnelle efficace en éducation. Vous retrouverez les meilleurs liens pour rester au fait de l’actualité en éducation et des dernières tendances.

L’outil vous permet également de contribuer. N’hésitez pas à ajouter vos découvertes!

Capture d’écran 2018-01-27 à 11.53.13

 

CLIQUEZ ICI POUR ACCÉDER AUX RESSOURCES

 

Twitter: Comment se débarrasser de Link.is ?

C’est devenu une véritable plaie depuis quelques temps sur Twitter. Les utilisateurs réguliers du réseau social et surtout ceux qui publient beaucoup ont peut-être remarqué que les liens diffusés se trouvaient tronqués par un service web: Link.is. Comment s’en débarrasser ?

par Alexandre Gagné

Le service Link.is s’installe insidieusement dans notre compte Twitter. Un beau jour vous avez cliqué sur un lien apparaissant dans votre fil de nouvelles. Une fenêtre pop-up est apparue. Rapidement, sans trop regarder vous avez cliqué sur un lien ou un bouton pour lire votre article…et hop! vous vous retrouvez connecté à ce service.

Link.is détourne littéralement le trafic web. Le service raccourci les adresses URL et les proposent à travers son propre interface. Un bon moyen d’offrir une place de choix à des annonceurs et donc…d’encaisser des revenus.

Des journalistes de médias, des enseignants et bien d’autres utilisateurs de Twitter, moi inclus, avons été «piégés» sans nous en rendre compte.

Via Twitter

Le service rend compliqué la recherche de l’adresse URL d’un article ou d’un site Web, car Link.is ouvre toutes les pages du site consulté à travers son interface. Aussi, si vous utilisez des outils de publication comme Tweetdeck, les articles seront aussi tronqués par ce service en ligne qui empêche notamment la visualisation des vidéo Youtube directement dans votre fil Twitter.

Comment s’en débarrasser?

Pour supprimer le lien entre votre compte et Link.is, il faut aller sur votre compte Twitter dans un navigateur web, puis dans vos paramètres (en cliquant sur votre photo en haut à droite) et ensuite dans le menu de gauche «Applications» pour enfin révoquer l’accès au service Link.is.

C’est le seul chemin possible…

Google Formulaire – Un gros ajout avant les vacances !

C’est LA nouvelle techno du jour dans le milieu de l’éducation. Google a décidé d’apporter un souffle nouveau à son application Google Forms (Google Formulaires). 

par Alexandre Gagné

Désormais, les utilisateurs de Google Formulaire, et il sont nombreux dans le réseau de l’éducation, peuvent convertir leur sondage en un véritable questionnaire auto-correcteur. Depuis ses débuts, Google Forms permettait la création de questionnaires sans qu’il soit possible de fournir une réponse.

Via Google Forms

Via Google Forms

Or, voilà, la faille est maintenant corrigée. Google a activé aujourd’hui la fonctionnalité qui permet de créer un véritable questionnaire qui se corrige automatiquement et fourni un retour adéquat aux élèves.

Cette nouvelle survient quelques jours après l’annonce de Microsoft qui a lancé sa propre version de «Forms» pour sa suite Office 365 pour l’Éducation. La concurrence aura finalement eu raison de Google…

Désormais, dans le menu des réglages de Google Forms, il est possible de retrouver le menu «Questionnaires» qui permet de convertir ou créer un quiz formatif ou sommatif digne de ce nom, à l’image d’applications comme Socrative.

 Le menu est relativement simple à utiliser et permettra à l’élève de recevoir immédiatement une rétroaction après son quiz. Il est toujours possible pour l’enseignant de reporter la communication des résultats pour autant que votre établissement possède un compte Google Éducation ou que vous ayez collecté l’adresse courriel des élèves.

Google Forms devient donc aujourd’hui un outil incontournable dans les classes !

Des ressources pour l’enseignement

Source: A. Gagné
Je lance ici un outil d’aide pour les enseignants, mais qui pourra également servir à quiconque souhaite tirer profits des applications en ligne ou iPad pour produire du contenu. 
L’outil est un classement qui repose sur les «intentions pédagogiques» d’un enseignant. Trop souvent, des enseignants qui débutent dans l’intégration des TIC en classe se demandent à quoi peut bien servir  une tablette numérique ou un ordinateur portable en classe. Il faut plutôt se poser la question suivante: «quelle est mon intention pédagogique et quelle application pourrait m’aider à rencontrer mes objectifs de faire apprendre à l’élève un concept». 
C’est donc dans cet esprit que j’ai conçu cette page. Il vous sera possible de suggérer des applications ou d’autres ressources directement depuis le tableau de classement. 
Bonne utilisation !

Ajouter de l’interactivité en classe !

Les enseignants et les élèves qui disposent d’une tablette iPad vont adopter rapidement cette nouvelle application qui vient de faire son apparition sur le marché.

Classkick, c’est son nom et permet de suivre le travail de ses élèves en temps réel.

Un vrai petit bijou d’application que je vous présente dans cette première capsule de ma nouvelle chaîne Youtube !