La 2e Semaine Numérique de Québec est lancée

Via snquebec

La ville de Québec va vibrer au rythme du numérique la semaine prochaine alors que plusieurs événements d’envergure, de portée internationale, se dérouleront dans la vieille capitale. Tour d’horizon.

par Alexandre Gagné

C’est une grosse semaine qui débute pour Québec. La ville est l’hôte de quatre rendez-vous liés au développement des technologies et du numérique. De gros événements qui montrent bien que Québec est en train de se tailler une place de choix dans ce marché aux côtés de Montréal où l’intelligence artificielle est devenue un nouveau pôle d’attraction.

Premier rendez-vous: La Semaine Numérique de Québec (#SNQuebec17) qui se déroule jusqu’au 9 avril. C’est une semaine thématique qui propose quelque 170 conférences et ateliers. Les organisateurs attendent autour de 15 000 participants provenant notamment du Canada, des États-Unis et d’Europe.

Cet événement servira de lieu de partage sur les nouveautés et innovations technologiques et numériques qui « chamboulent » actuellement la société.

Parmi les conférences à souligner, il y aura « Les défis numériques de l’entreprise » où les panélistes discuteront des enjeux du numérique, de la conversion des entreprises et des possibilités qu’offre le numérique. Le secteur de la santé n’échappe pas aux technologies et les acteurs de ce domaine pourront échanger sur le sujet lors de la conférence « Le numérique et les soins de première ligne en santé ».

Des rendez-vous pour tous les goûts

Pendant cette semaine du numérique, trois autres événements retiennent l’attention.

Le Web à Québec (#WAQ17), du 4 au 6 avril, en est à sa 7e édition. On y présente des conférences sur les communications et le marketing, le design informatique, l’intelligence artificielle, les tendances, etc.

Puis, il y aura les 7 et 8 avril, la 6e édition du Printemps des réseaux sociaux. Cette année, il sera question des « Youtubers, du futur de la publicité sur Facebook, du rôle de gestionnaire de communauté dans une grande organisation, du marketing de contenu et plus encore », précise le site de l’événement.

Enfin, Québec sera l’hôte de la Première conférence en réalité augmentée (#RAQ) le 7 avril. Les organisateurs ont voulu profiter de cette journée pour réunir « des leaders et des experts des entreprises et du milieu de la recherche pour discuter des marchés, des technologies et des applications de la réalité augmentée ».

On y discutera notamment de ville augmentée, des bonnes pratiques, de la productivité grâce à la réalité augmentée et des possibilités de formation par le biais d’expérience immersive.

Conclusion

Voilà donc une série d’événements à suivre pour rester à l’affût des nouvelles tendances dans un grand secteur qui évolue à vitesse grand V. Avec cette Semaine du numérique, Québec démontre bien au reste du monde son sens du leadership en la matière. Les sujets qui seront discutés sont importants et les changements technologiques déjà bien visibles dans plusieurs sphères de la société.

Reste à espérer que les médias québécois, et en particulier les bulletins de nouvelles de TVA et Radio-Canada, sauront accorder cette année un peu de place aux sujets des différentes conférences pour décrypter ces changements qui font peur et qui sont souvent mal compris.

*** Je serai présent à la Première conférence en réalité augmentée le 7 avril et je vous proposerai une couverture des ateliers via Twitter et ici sur Point info.

Revue de presse technopédagogique

Voici ce qui a retenu mon attention aujourd’hui dans le monde de l’éducation et du numérique.

Bonne lecture !

Clivage numérique chez McDonald’s

Une (autre) belle illustration du clivage ou de la fracture numérique qui est en train de s’installer au Québec s’est présentée à moi, ce mardi matin, dans un restaurant McDonald’s. Explications.


par Alexandre Gagné

Il m’arrive avant d’entrer au boulot de passer par un restaurant McDonald’s pour récupérer un café. Pourquoi là ? Parce que c’est le moins cher du secteur et parfois avec un muffin, ça revient à 2,17$ taxes incluses. Beaucoup moins que les 3,50$ ou 4,00$ et même plus des autres cafés environnants.

Source: Journal Le Droit

Vendredi, une affiche apposée dans la porte de l’établissement avisait les clients que le restaurant allait être fermé de dimanche soir à lundi matin pour des rénovations.

Ce matin en entrant dans le restaurant ce fût presque le choc. D’abord, parce qu’en moins de 24 heures, le commerce a été capable de réaménager les lieux. Preuve qu’on peut travailler vite et bien. Une leçon pour la Ville de Montréal.

Ensuite, parce que le long comptoir où il devait y avoir de mémoire cinq ou six caisses a cédé sa place à un petit espace où il n’y a désormais plus que trois caisses et à un comptoir de cueillette, comme dans une pharmacie.

Pourquoi cueillette ? Parce que désormais deux bornes automatisées installées près de l’entrée permettent aux clients de passer eux-mêmes leur commande afin de la récupérer quelques secondes plus tard au fameux comptoir.

Le système est rapide et très facile d’utilisation. Je l’avais d’ailleurs testé avec plaisir lors d’un récent voyage à l’étranger.

Cependant, ce matin, au McDonald’s il y avait deux files. Devant les bornes, celle des jeunes, techno, portable à la main qui entraient et sortaient du restaurant en moins de deux et devant les trois caisses, celles des plus âgés visiblement dépassés par les événements.

LE QUÉBEC A LA TRAÎNE

Source: Yulorama


Ce virage du restaurant McDonald’s était attendu d’autant que la chaîne avait amorcé cette transformation il y a déjà six ans en Europe. À Montréal, les premiers restaurants convertis l’ont été l’automne dernier. D’autres l’ont déjà amorcé il y a un an ou deux, comme la chaîne A & W dans ses petits comptoirs de quartier.

Au Canada, McDo a lancé sa conversion de restaurants dans la région d’Ottawa et elle se poursuivra graduellement partout au pays.

Ce retard de McDonald’s au Québec montre bien le rythme lent de transformation du paysage commercial chez nous. Cependant, quand la vague frappe, elle surprend et ne permet que rarement une transition en douceur.

Les bornes automatisées annoncent clairement la fin, à moyen terme, du travail de caissier/caissière dans plusieurs établissements. Une disparition qui doit nous alerter sur au moins deux choses.

Primo. Que l’éducation est essentielle pour préparer les jeunes à occuper des emplois moins à risque de disparaître.

Secundo. Qu’il faut former les jeunes et moins jeunes aux nouvelles technologies pour éviter de se retrouver, un jour, dans la mauvaise file chez McDo.

La semaine en bref…

Comme à chaque semaine, voici ma revue de presse de ce qui fait jaser sur les réseaux sociaux en matière de pédagogie et de numérique.

Bonne semaine et bonne lecture !

Google donne 2 Go !

Google fait des heureux aujourd’hui et jusqu’au 11 février.

Pour fêter la journée de la sécurité en ligne, la firme de Mountain View offre 2 giga (Go) supplémentaires de stockage sur son service Google Drive.

Il suffit de vérifier ses paramètres de sécurité en se rendant sur la page ici.

Une fois le processus terminé, vous aurez 17 Go d’espace au lieu des 15 Go offerts gratuitement à l’ouverture d’un compte. Pourquoi ne pas en profiter !

/via FredZone.Org

L’actualité technopédagogique

Comme à chaque semaine, voici mon «flash technopédagogique», une collection de publications qui ont attiré mon attention sur les réseaux sociaux.

Cette semaine, je vous propose d’abord, une capsule vidéo qui vous présente trois modèles de stylets pour une tablette iPad. 
Les prix qu’on m’avait donné et qui sont évoqués dans la capsule sont erronés. Les prix réels sont: Jot Mini 20$ US, Jot Script 60$ US et Jot Touch 80$ US.

Naviguer sur mobile sans publicité

Naviguer sur le Web est aujourd’hui parfois fastidieux. De nombreux sites nous inondent de publicités au risque même de nous faire abandonner la lecture d’un article ou l’écoute d’une vidéo.

Voilà que pour les appareils mobiles, une solution s’offre maintenant à vous. Je vous en parle dans cette capsule vidéo.

Bon visionnement !

Adblock sur iOS  OU Adblock sur Android