Une bouée canadienne…retrouvée en France!

C’est l’histoire peu (ou pas) banale d’une longue dérive pour une petite bouée canadienne perdue et retrouvée en fin de semaine au large de La Rochelle, en France.

par Alexandre Gagné

L’affaire commence à l’automne 2016 (bien 2016) quand la Marine canadienne signale, le 13 octobre, la disparition d’une bouée lumineuse au large des Îles-de-la-Madeleine, dans le golfe du Saint-Laurent. La bouée sert d’aide à la navigation et son rôle est essentiel surtout à l’entrée du golfe où les écueils peuvent être nombreux.

Capture d’écran 2018-02-05 à 09.11.51
Via Marinfo.ca

Malgré le signalement, la bouée reste introuvable pendant des semaines et même des mois.

Surprise le 1er février, la bouée refait surface, mais à des milliers de kilomètres de là, dans le Pertuis d’Antioche, au large de La Rochelle, après 1 an et 4 mois de cavale.

Un pertuis est un détroit entre une île et le continent ou entre deux îles. — Larousse

Ce matin, 5 février, une équipe des Phares et balises de La Rochelle est allée récupérer la bouée bien identifiée «Y-16» comme le mentionnait l’avis de disparition.

27848524_10215975601442608_320433632_n
Photo: Phares et Balises – subdivision de La Rochelle

« Il y a déjà un mois, un pêcheur l’avait croisée au large de la Vendée », relate Maxime Huguet un passionné de la mer qui habite en Loire-Atlantique.

 La bouée est maintenant bien ancrée dans le port de La Rochelle. On croit qu’une forte tempête l’avait détaché de son ancrage ce qui lui a permis de dériver sur cette distance au gré des courants marins.

On ne sait pas encore si la bouée fugueuse sera remise ou pas aux autorités canadiennes, reste que pour le moment elle ne devrait pas reprendre la fuite…

 

27783008_10215976160376581_1941653217_n
Photo: Phares et Balises – subdivision de La Rochelle

Des batailles d’oreillers pour le 1er avril

Via Getty images©

Plusieurs villes dans le monde participent aujourd’hui en ce premier avril à l’événement appelé «International Pillow Fight Day». D’immenses batailles d’oreillers à plumes se déroulent aux quatre coins du monde. 

par Alexandre Gagné
Les batailles d’oreillers, organisées un peu partout dans le monde pour le plaisir, sont devenues un véritable événement d’envergure internationale. Amplifiés par les réseaux sociaux, ces batailles ont pris de l’importance et les organisateurs se sont regroupés par le web. Aujourd’hui, ils concentrent le tout en une journée, en ce premier avril.
Cette année, de nombreuses villes à travers le monde y prennent part. 
Au Canada, Vancouver est la seule ville canadienne inscrite aujourd’hui. L’Espagne et l’Italie y sont, mais pas la France où la bataille se joue plutôt dans la sphère médiatique à quelques semaines du premier tour de l’élection présidentielle.
N’empêche, les batailles d’oreillers sont toujours des moments ludiques de défoulement collectifs. Parfois, cela peut faire du bien… 
Voici quelques photos de la bataille qui s’est déroulée en Roumanie.