Flash techno

Beaucoup d’actualités technologique et pédagogique en cette fin de mars. Je vous propose un petit compte-rendu de ce qui a retenu mon attention ces derniers jours…

Bonne lecture !

Twitter: Comment se débarrasser de Link.is ?

C’est devenu une véritable plaie depuis quelques temps sur Twitter. Les utilisateurs réguliers du réseau social et surtout ceux qui publient beaucoup ont peut-être remarqué que les liens diffusés se trouvaient tronqués par un service web: Link.is. Comment s’en débarrasser ?

par Alexandre Gagné

Le service Link.is s’installe insidieusement dans notre compte Twitter. Un beau jour vous avez cliqué sur un lien apparaissant dans votre fil de nouvelles. Une fenêtre pop-up est apparue. Rapidement, sans trop regarder vous avez cliqué sur un lien ou un bouton pour lire votre article…et hop! vous vous retrouvez connecté à ce service.

Link.is détourne littéralement le trafic web. Le service raccourci les adresses URL et les proposent à travers son propre interface. Un bon moyen d’offrir une place de choix à des annonceurs et donc…d’encaisser des revenus.

Des journalistes de médias, des enseignants et bien d’autres utilisateurs de Twitter, moi inclus, avons été «piégés» sans nous en rendre compte.

Via Twitter

Le service rend compliqué la recherche de l’adresse URL d’un article ou d’un site Web, car Link.is ouvre toutes les pages du site consulté à travers son interface. Aussi, si vous utilisez des outils de publication comme Tweetdeck, les articles seront aussi tronqués par ce service en ligne qui empêche notamment la visualisation des vidéo Youtube directement dans votre fil Twitter.

Comment s’en débarrasser?

Pour supprimer le lien entre votre compte et Link.is, il faut aller sur votre compte Twitter dans un navigateur web, puis dans vos paramètres (en cliquant sur votre photo en haut à droite) et ensuite dans le menu de gauche «Applications» pour enfin révoquer l’accès au service Link.is.

C’est le seul chemin possible…

L’actualité technopédagogique de la semaine…

Je vous propose à compter d’aujourd’hui une revue de ce qui aura retenu mon attention dans le domaine de la technopédagogie au cours de la semaine écoulée.

Évidemment, avec Twitter, Facebook et autres sources, il devient difficile de tout suivre. Ce bulletin ne sera pas totalement exhaustif, mais pourra peut-être vous permettre de rattraper ce que vous avez manqué.

J’espère donc que ce rendez-vous, chaque jeudi, saura bien vous alimenter!