Préparer les Américains à une attaque nucléaire

Les tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis incitent les autorités américaines à mettre en place des mesures en prévision d’une attaque nucléaire, du jamais vu depuis la fin de la Guerre froide.

par Alexandre Gagné

Dans un avis publié sur son site Internet, le Centre de contrôle des maladies d’Atlanta (CDC) annonce qu’il va dévoiler le 16 janvier prochain qu’elle sera la réponse de la santé publique en cas d’une attaque nucléaire.

Même si le CDC estime qu’une « détonation nucléaire soit peu probable », l’organisme américain juge que les conséquences, si une telle chose se produisait, seraient dévastatrices et que le temps serait limité pour la mise en place de mesures de protection.

Le CDC veut donc lancer une vaste campagne d’information et de sensibilisation auprès du public américain pour les informer des mesures à mettre en place et des gestes à adopter.

Par exemple, dit le CDC, « se mettre à l’abri pendant au moins 24 heures peut sauver des vies et réduire l’exposition aux rayonnements ».

Dans la conférence que l’organisme va tenir, le plan d’urgence sera détaillé pour mettre en lumière les efforts de planification et de préparation des autorités de la santé publique américaine.

La Corée du Nord a annoncé en début de semaine qu’elle va renouer le dialogue avec la Corée du Sud dans une tentative d’apaiser les tensions dans la péninsule coréenne.

Dans un message diffusé le 1er janvier dernier, le leader nord-coréen a indiqué que son pays allait poursuivre ses efforts de fabrication d’armes nucléaires en plus de rappeler que l’ensemble du territoire américain était à sa portée.

Kim Jong-Un a indiqué que le bouton nucléaire est sur son bureau et fonctionnel. Une déclaration qui n’a pas manqué de faire réagir son homologue américain.

 

Laisser un commentaire