Volcan Agung: Chronologie des faits

L’éruption du volcan Agung en cours sur l’île indonésienne de Bali pourrait provoquer une baisse temporaire du climat mondial l’an prochain. Retour sur la chronologie des récents événements.

par Alexandre Gagné

Fin août – Apparition d’une activité sismique qui fait craindre aux autorités une éruption imminente.

22 septembre – Les autorités décrètent l’alerte maximale et ordonnent l’évacuation de 75 000 personnes dans un périmètre de 11 kilomètres autour du volcan.

24 septembre – L’AFP rapporte que plus de 34 000 personnes ont fui les alentours du volcan.

25 septembre – Le nombre d’évacués atteint près de 50 000 personnes. Près de 2000 vaches qui se trouvaient aux alentours ont été déplacées. Dans la journée, 564 secousses sismiques sont enregistrées.

26 septembre – Des camions d’aide d’urgence chargés de nourriture, 640 000 masques et de matériel de couchage arrivent à Bali. Plus de 75 000 personnes ont été évacués vers 377 centres d’évacuation dans 9 districts. Sur le volcan: augmentation des secousses.

28 septembre –  Le bilan des évacués atteint maintenant plus de 122 000 déplacés dans 500 centres d’hébergement. 10 000 animaux ont été déplacés. Entre minuit et midi, 125 séismes sont enregistrés.

29 septembre – La fumée blanche s’épaissie. On parle maintenant de 144 000 évacués. 165 secousses sont relevées entre minuit et midi. Des nuages d’acide sulfurique sont observés à une altitude allant de 50 à 200 mètres. 2 octobre – Les autorités demandent aux 75 000 personnes ne se trouvant pas dans la zone de danger immédiat de rentrer chez-eux, car les refuges débordent. Mi-octobre – Le volcan se calme. 29 octobre – Le niveau d’alerte autour du volcan a baissé d’un cran selon les autorités locales. Les habitants qui vivent à plus de 6 km du volcan peuvent rentrer chez-eux. 21 novembre – Le volcan émet un petit panache de cendres à environ 700 mètres de hauteur. L’activité reste modeste. Faibles explosions. Le niveau d’alerte volcanique demeure à 3. 22 novembre – Environ 30 000 personnes quittent leur domicile, incluant des gens qui étaient rentrés chez-eux après l’alerte de septembre. 25 novembre – Le volcan rejette des cendres jusqu’à 1500 mètres au-dessus de son sommet. Les personnes vivant à moins de 7,5 kilomètres ont été évacuées. 26 novembre – Agung continue de cracher de la fumée et des cendres provoquant des perturbations du trafic aérien. Les émissions de centre sont abondantes. La fumée s’élève à 4000 mètres d’altitude et contiennent une quantité importante de dioxyde de soufre (SO2). 15 vols ont été annulés dans l’après-midi à Denpasar. L’alerte rouge a été déclenchée.  Des chutes de cendres sont signalées dans plusieurs villages proches.

 

27 novembre – L’alerte maximale est décrétée. Les autorités ordonnent l’évacuation de 100 000 personnes habitant près du volcan. La zone d’évacuation a été élargie à 10 km autour de Agung. L’activité explosive continue. Le panache de fumée semble atteindre les 10 000 mètres d’altitude. L’aéroport de Bali a été fermé. La pluie qui tombe sur la région crée des coulées de cendre qui descendent jusque dans la plaine environnante. Le niveau d’alerte volcanique est porté à 4.

28 novembre – L’aéroport Ngurah Rai de Bali est fermé pour une 2e journée consécutive. Selon le Centre d’avis des cendres volcaniques de Darwin, les couloirs aériens sont pleins de cendres. Le dernier bilan fait état de 40 000 évacués. Environ 445 vols ont été annulés à l’aéroport de Denpasar affectant plus de 120 000 voyageurs, selon l’AFP. Les émissions de cendres sont continues. Sur le cratère, les images suggèrent qu’il y aurait deux évents différents (les ouvertures par où s’échappent de la vapeur d’eau (fumée blanche) et des cendres (fumée grise). L’activité sismique a repris en forte hausse. Un signal thermique a été repéré par les satellites d’observation preuve que le magma est arrivé en surface.

29 novembre – L’aéroport de Bali qui était fermé a rouvert en milieu d’après-midi à la faveur d’un changement de la direction des vents.

30 novembre – Des milliers de touristes étranger s’apprêtaient ce jeudi à quitter Bali. L’activité éruptive se poursuit, mais avec un peu moins d’intensité.

 

Laisser un commentaire