Panama: une destination vacances à découvrir

Lever de soleil – Photo: A. Gagné

Les Canadiens et les Français sont de plus en plus nombreux à découvrir le Panama, une destination vacances qui continue de gagner en popularité notamment depuis l’ouverture d’un petit aéroport dans le centre du pays, près d’un important complexe hôtelier. Récit d’un séjour au Royal Decameron de Río Hato.

Chronique voyage par Alexandre Gagné
(L’auteur du texte a assumé totalement la facture de ce voyage)

Après avoir fréquenté à quelques reprises les plages de Cuba, il était temps d’explorer une autre destination soleil à l’occasion de courtes vacances en décembre dernier pour marquer le passage à la nouvelle année.

Sur l’avis de ma conseillère de la Maison de VoyagesSharon Boissonneaultet compte-tenu d’un bon rapport qualité-prix pour cette période de l’année, j’ai finalement opté pour forfait tout inclus à l’hôtel Royal Decameron. Le complexe de quelque 900 chambres est situé devant la magnifique Playa Blanca dans le sous-district de Rio Hato de la province panaméenne de Coclé dans le centre du pays.

Le tunnel autoroutier sous la piste de l’aéroport
Photo: A. Gagné

En 2011, le gouvernement panaméen lançait un projet de reconversion du site de l’ancien aéroport militaire de Rio Hato en aéroport civil. Après deux ans de travaux et plus de 53 millions de dollars américains plus tard, l’aéroport Scarlett Martinez (RIH) ouvrait finalement ses portes en novembre 2013.

Actuellement, seules les compagnies aériennes canadiennes, Air Transat et Sunwing Airlines, utilisent les pistes de Rio Hato. Les avions européens, plus imposants, doivent continuer d’atterrir à Panama City car le tunnel autoroutier qui passe sous la piste n’est pas conçu pour recevoir le poids des avions gros porteurs.

C’est donc à bord d’un vol d’Air Transat que je me suis embarqué le 26 décembre dernier pour un séjour d’une semaine vers cette destination soleil.

Via FlightAware

Le vol à destination du Panama, d’environ 5h30, s’est bien déroulé à bord d’Air Transat en classe économique. Le personnel de bord, toujours courtois, a été efficace. L’appareil n’offrait toutefois que très peu de place pour les jambes et puisqu’il s’agit d’un simple vol intercontinental, aucun repas n’était compris dans le prix du billet. Le repas chaud offert à bord demeure aux frais des passagers.

Peu de turbulences à l’aller, mais l’appareil a dû effectuer quelques tours dans le ciel de Rio Hato à l’arrivée, le temps de laisser passer un petit orage tropical.

Prise en charge immédiate

La descente de l’avion s’effectue directement sur la piste. Au sortir de l’appareil, la chaleur tropicale nous enveloppe immédiatement. Les passagers sont dirigés par le bâtiment aéroportuaire où les douaniers panaméens nous attendent. À l’entrée dans le pays, les vacanciers doivent passer leurs bagages aux rayons X avant d’être pris en charge par Vacances Air Transat. Le système à l’accueil est bien rodé. Après la sécurité, des préposés de l’hôtel posent le bracelet identificateur aux voyageurs puis leur remettent une enveloppe contenant des documents d’information ainsi que la clé de leur

Vue du grand escalier menant au lobby
Photo: A. Gagné

chambre. Voilà le fameux «check-in» est complété en quelques secondes.

Le transport vers l’hôtel se fait en autocar et prend une dizaine de minutes. Même si l’hôtel est situé près de l’aéroport, le trafic aérien est très limité et ne vient pas perturber la quiétude recherchée en vacances.

Une fois arrivée au Royal Decameron, le cocktail d’arrivée est offert, puis le vacancier a le choix de faire porter ou non ses valises à sa chambre en voiturette. Il faut dire que le complexe est constitué de plusieurs immeubles répartis sur un vaste domaine dont la topographie est en pente. Pour certains, ce service de valet sera grandement apprécié. Pour les personnes à mobilité réduite ou celles aux pas lourds, il faut savoir que le complexe comporte de nombreux escaliers et petits sentiers à pente accentuée qui peuvent rendre les déplacements hasardeux.

À la découverte des lieux

Le complexe comporte de nombreux petits immeubles de 2 étage. J’avais opté pour une chambre au 2e étage avec vue sur l’océan. La vue n’était pas des plus optimales. Les arbres cachaient le paysage.  Néanmoins, l’emplacement de la chambre à quelques pas de la plage et au centre du complexe permettait un rayonnement très facile durant tout le séjour.

La chambre était très propre de même que la salle de bain dotée d’une grande douche en céramique. Chaque jour, une bouteille d’eau était offerte puisqu’on ne recommandait pas de boire l’eau du robinet. L’air climatisé était bienvenue dans la chambre compte-tenu des températures autour de 30 degrés durant toute la semaine.

Le complexe offre une série de sentiers où il est agréable de se promener à tout moment. L’endroit compte trois buffets ainsi que 8 restaurants en soirée pour servir les vacanciers sans compter la dizaine de bars répartis sur tout le domaine.

La nourriture offerte était très variée et j’ai toujours trouvé de quoi me rassasier à chaque repas. Pour moi, la nourriture était très bonne dans les buffets en dépit des critiques habituelles pour ce genre de service de restauration. Le restaurant de grillades était particulièrement excellent avec des viandes très tendres et savoureuses.
Quelques photos du complexe


Plage et Soleil 


La plage offre un sable un peu plus granuleux que celui que l’on retrouve sur la façade atlantique et dans la mer des Caraïbes. La plage est propre et propose de nombreux palapas pour un peu d’ombre. Il y a bien quelques palmiers sur la plage, mais ils sont peu nombreux et peu développés pour offrir suffisamment d’ombre durant toute la journée. 

Comme le Panama se retrouve presqu’à l’équateur, les rayons solaires sont presque à la verticale et le soleil frappe fort. La crème solaire doit faire partie de votre routine…

Quant à l’eau du Pacifique, elle était très chaude lors de mon passage fin décembre. J’ai pu me baigner à tous les jours sans difficulté. Pas de méduses ou de raie pour perturber la baignade comme cela a été soulevé par certaines personnes quand j’ai évoqué mon voyage au Panama. 

Plusieurs piscines et même des glissades d’eau sont accessibles sur le site dont une partie de l’animation est confiée au Club français Lookéa.

Comme dans tout établissement du genre, des excursions sont proposés aux vacanciers. Dans mon cas, j’ai effectué une sortie d’une journée à Panama City pour visiter la vieille ville ainsi que les installations du canal à Miraflores. Une excursion fort intéressante animée par un guide panaméen francophone ayant d’ailleurs vécu au Québec quelques années. Je recommande!

Conclusion


Seul bémol durant les vacances: le site du Royal Decameron est superbe et bien entretenu par une armée de travailleurs. Par contre, pour le ramassage quotidien des feuilles, la taille des haies ou le déplacement du matériel, les employés utilisent de l’équipement à moteur à essence. Le bruit des tondeuses à gazon ou des tailles haies est parfois désagréable et vient nuire à la quiétude. C’est peut-être le seul élément négatif.

Bref, le séjour a été des plus agréable. Je n’hésiterais pas retourner sur place et même à vous recommander l’endroit pour vos prochaines vacances. Globalement, je donne une note de 8,8 / 10 à l’établissement.


Laisser un commentaire