Cédrika Provencher et le Web

L’affaire Cédrika Provencher, cette petite fille disparue le 31 juillet 2007 à Trois-Rivières, continue de soulever les passions au Québec. 9 ans après les faits, les Québécois sont toujours très nombreux à s’intéresser à cette affaire.

par Alexandre Gagné

De retour de quelques jours de vacances dans le Bas-Saint-Laurent, j’ouvre le tableau de bord de mon blogue lorsque je remarque une fréquentation anormalement élevée de mes pages Web et pourtant je n’ai rien publié tout récemment.

Fréquentation depuis 24h sur cet article

Au cours des dernières 24 heures, plus de 1000 clics ont été faits sur l’article que j’avais rédigé en décembre 2015 quand les ossements de Cédrika Provencher avaient été localisés. Dans la dernière semaine, c’est en tout plus de 11 000 clics qui ont été enregistrés.

Force est de constater que le sujet continue de susciter beaucoup d’intérêt et pour cause. Aucun suspect n’a encore été arrêté par la Sûreté du Québec et peu de détails ont filtré jusqu’ici depuis la découverte du 13 décembre.

Pourtant, sur le Web, les gens recherchent beaucoup d’informations sur cette affaire et sur un possible suspect. D’ailleurs les mots-clés employés par les «chercheurs d’informations» sont sans équivoque. À noter que les informations nominatives liées à un individu ont été rayées pour des raisons légales évidentes.

Source: alexandregagne.info

Bref, il ne fait aucun doute que cette affaire ne va pas sombrer dans l’oubli tant qu’un suspect ne sera pas arrêté ou identifié. Et c’est tant mieux.

En attendant, ceux qui veulent suivre le sujet, peuvent consulter ce qui se dit via Google ou encore le dossier sur Cédrika Provencher réalisé par mes anciens collègues de TVA

Enfin, toute personne qui aurait de l’information peut communiquer directement avec la Sûreté du Québec.

Laisser un commentaire