Fuite de l’examen d’histoire du Québec

Source: Ministère de l’Éducation –
Cliquez pour agrandir

La nouvelle a l’effet de bombe, ce soir, dans le réseau de l’Éducation au Québec. La question à développement de l’examen national d’histoire de 4e secondaire a été annulée. Explications.

par Alexandre Gagné

C’est en toute fin d’après-midi que le ministère de l’Éducation du Québec a annoncé avoir pris la décision d’annuler la question à développement de l’examen, la question #22.

Selon un communiqué du directeur par intérim de la Direction de la sanction des études, transmis dans les écoles, un bris de confidentialité est survenu et c’est ce qui a forcé le ministère, après enquête, a annuler cette question.

Via Twitter

Le communiqué a été diffusé aussi dans le réseau des écoles privées du Québec. M. Normand Brodeur de la FEEP a confirmé l’information en soirée sur Twitter.

Selon des informations qui circulent, la question #22 aurait été publiée sur Facebook avant l’heure prévu du début d’examen soit à 9 heures, ce mercredi matin. Au surplus, des élèves confirment sur Twitter que l’examen aurait débuté vers 8h30 dans certaines écoles de la province.

Corrigé partagé

Enfin, un corrigé entier de l’examen a circulé dès l’heure du midi sur les réseaux sociaux, comme le démontre des captures d’écrans qui m’ont été envoyées.

QUE VA-T-IL SE PASSER ?
Dans son communiqué aux écoles, le Ministère explique que la note sera calculée sur la base des résultats aux questions 1 à 21, valant un total de 38 points.

Ensuite, la note sur 38 sera ramenée sur 50. C’est cette dernière qui sera envoyée au Ministère pour la production du relevé de notes officiel au début de juillet.

Le communiqué canular

FAUX COMMUNIQUÉ
Des individus sans scrupule ont commencé, en milieu de soirée, à faire circuler un faux communiqué du Ministère laissant croire que l’examen entier était annulé. Il s’agit d’un montage puisque certains éléments du vocabulaire technique employé sont inexactes.

Les directions d’école devraient donner plus d’informations ce jeudi. Il est possible que plusieurs enseignants de la province ne soient pas encore au courant de l’information.

**AJOUT À 21h44***
Plusieurs questions restent en suspend. Qui a «coulé» l’examen sur les réseaux sociaux ? Est-ce un prof ou un employé d’une école. Selon des sources, les copies seraient parvenues dans certaines écoles, il y a 10 jours déjà. Assez pour en tirer des copies numériques.

Quant au corrigé, la question est de savoir qui a publié cela et à quelle heure. Les sources ne s’entendent pas sur le sujet.

Pour le moment, il n’est aucunement question d’annulation de l’examen. Pour les élèves inquiets, il n’est pas question de reprise de question ou d’examen non plus.

Via Twitter

***AJOUT À 22h49***
Un enseignant de Granby me confirme via Facebook qu’il a reçu le communiqué d’annulation de la question #22 via sa conseillère pédagogique à 20h05, ce soir. L’information a donc mis du temps à parvenir à tout le réseau de l’éducation.

Le ministère de l’Éducation n’a toujours pas publié l’information sur son site Internet ou via CNW. Il faut dire que la décision tardive explique, sans doute, la difficulté à produire un communiqué pour les médias et Internet à cette heure de la journée, dans un ministère où il n’y, probablement, pas de personnel en soirée affecté à une veille, comme à la Sécurité publique.

***AJOUT le 16 juin à 8h00***

Via LaPresse+ – Écran 12

Le quotidien LaPresse+ parle de la nouvelle ce matin, en écran 12. 

Le Ministère n’a toujours pas communiqué publiquement sur le sujet. On ne sait toujours pas d’où vient la fuite de la question #22. Bien que beaucoup de rumeurs ont circulé sur les réseaux sociaux, aucune information officielle n’a été données et il est fort à parier que la source de la fuite ne soit pas connue.

Ce matin, une jeune étudiante écrit sur sa page Facebook être en partie responsable de la fuite sur les réseaux sociaux. Elle raconte avoir été contactée par la direction de son école après une vidéo où elle parlait (par hasard) de la question de l’examen. Il n’est pas possible, dans le moment, de vérifier l’authenticité de cette déclaration. La page a finalement été supprimée en milieu d’avant-midi, sans doute après avoir été inondé de message.

***MISE À JOUR FINALE À 11h30***
Le quotidien Le Soleil a finalement confirmé l’histoire de cette jeune fille qui a révélé l’essentiel de la question #22.  Il semble donc qu’elle n’a pas eu accès à l’ensemble de l’examen. Cependant, une question demeure, comment se fait-il que le corrigé se soit retrouvé en ligne dès l’heure du midi.

11 Commentaires

Laisser un commentaire