Grippe 101 pour les journalistes !

via Twitter

C’est la grosse manchette depuis ce soir. Le Brésil connaît, dit-on, une grosse épidémie de grippe aviaire. Démontage d’une (fausse) nouvelle. 

par Alexandre Gagné

L’information provient de la réputée Agence France-Presse, communément appelée l’AFP. Premières lignes de la dépêche:

Source: AFP | Cliquez pour agrandir

L’erreur vient de là. Le journaliste qui a rédigé cette dépêche envoyée partout dans le monde ne connaît pas la grippe…et visiblement encore moins la science des virus. Les journalistes et rédacteurs dans les médias du monde qui ont repris sans double vérification l’information sont tombés dans le panneau bien malgré eux.

TVA Nouvelles

D’abord, une simple vérification sur le site de l’Organisation mondiale de la santé aurait permis de mettre en doute les premiers mots de la dépêche. En aucun temps, l’OMS ne parle de «grippe aviaire».

Ensuite, plus loin dans la dépêche, on parle bien de grippe de type A (H1N1). Ce n’est déjà plus de l’aviaire…

Au surplus, quand un virus se transmet de personne à personne, il n’est plus aviaire, mais bien humain.

La grippe est un virus dont il existe trois types: A, B et C.  Sur les virus, on retrouve deux types d’antigènes H et N qui permettent de les identifier, comme un code postal au Canada.

Source: via AFP

Les virus A et B sont les plus courants et responsables des épidémies grippales annuelles. Dans l’histoire, seuls les virus de type A ont causé des pandémies, comme la célèbre grippe espagnole de 1918. Cette année là, c’était un H1N1…comme aujourd’hui encore.

Mais le virus qui circule aujourd’hui est apparu en 2009. C’est un virus réassorti venant de souches aviaires, porcines et humaines.

Bref, l’information diffusée par l’AFP est erronée et sème la confusion.

Les autorités de la santé connaissent bien H1N1 et un vaccin existe pour cette souche. L’OMS surveille sa progression sur son site Internet.

CQFD.

Ajout au texte
Pour ceux qui s’inquiètent de cette grippe au Brésil, il n’y a pas matière à nouvelle. Le vrai danger est toujours celui d’une souche pour laquelle il n’y aura aucun vaccin et surtout une souche qui sera mortelle. Dans l’histoire, tous les virus ont émergé de Chine. C’est vers là qu’il faut continuellement regarder.

C’est justement là, actuellement, où il y a de nouveaux virus qui émergent…

Laisser un commentaire