L’histoire populaire aura une suite…

L’histoire populaire du Québec aura (enfin) une suite. 

par Alexandre Gagné
Jacques Lacoursière | Photo: A. Gagné
L’information vient de l’auteur lui-même, l’historien Jacques Lacoursière. Ce dernier a profité de sa participation au Marché public de la Nouvelle-France, dans le Vieux-Montréal, pour confirmer la nouvelle. Un sixième tome sortira d’ici deux ans et couvrira la période de 1970 jusqu’au «beau risque» de René Lévesque en 1985. 

«Ce sera le dernier tome» dit l’historien. Y aura-t-il une suite poursuivie par d’autres ? Rien n’est sûr. «Pour autant qu’on s’intéresse à l’histoire», dit Jacques Lacoursière qui, comme plusieurs historiens, constate le peu de place fait à la discipline dans la société et surtout dans les médias.

En parallèle à cet ouvrage, l’historien de 83 ans, a trois autres livres «sur le métier» se plaît-il à dire lui-même. En compagnie du chef cuisinier français réputé, Jean-Paul Grappe, il écrit «Les origines de la cuisine québécoise». «Ma seconde passion après l’histoire, c’est la gastronomie», précise M. Lacoursière. 
En prévision des fêtes du 375e anniversaire de Montréal, en 2017, Jacques Lacoursière travaille aussi avec l’écrivain Pierre Caron à la rédaction de deux ouvrages, «deux guides historico-touristiques». 
Selon l’auteur, tous ces livres seront sur les tablettes des libraires d’ici deux ans. 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s