Une campagne d’opposition permanente

Des autocollants apposés sur une publicité rue Papineau
(Photo: A. Gagné)

La campagne « sale pub sexiste » lancée il y a 9 ans continue de faire des adeptes et s’est transformée en un mouvement d’opposition permanent qui a élargi son champ d’action.

par Alexandre Gagné

Ça devait être une affaire de quelques semaines. C’est devenu un mouvement qui a pris de l’ampleur à la faveur de la naissance des réseaux sociaux.

Encore ces dernières heures, des autocollants ont été apposés sur une publicité masculine installée dans une colonne Morris de la rue Papineau. Un signe que le mouvement n’est pas en passe de s’essouffler.

Photo: A. Gagné

Le mouvement est né pendant la crise étudiante de 2005 à l’initiative de la section femmes de l’Association pour une solidarité syndicale au Québec (ASSÉ). L’organisation voulait ainsi établir des rapprochements entre «la marchandisation du corps et de l’éducation».

La campagne a été très rapidement populaire. En tout, c’est près de 2 millions d’autocollants qui ont été imprimés et apposés depuis le début de l’opération.

D’après la page Facebook de l’ASSÉ

Chaque année, l’ASSÉ imprime environ 200 000 autocollants et ne manque pas de volontaires pour mener sa campagne comme en témoigne l’intérêt des abonnés de sa page Facebook.

Le printemps dernier, l’ASSÉ a élargi son action et s’attaque maintenant au publicité du gouvernement. Dernier cas en date, une publicité jugée sexiste de la SAQ.

Près d’une décennie après son lancement, force est de constater que les partisans de l’égalité des sexes de l’ASSÉ n’ont toujours pas baissé la garde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s